On aurait pu poser la question autrement : Buzz ou Bouse ? BlockBuster ou ProutAuMunster ? Succès ou Succédané ? Si nous avons choisi ce titre, c’est avant tout pour sa musicalité. Mais, venons-en au fait : Captain America Civil War sort ce mercredi 27 avril et on voudrait bien savoir s’il vaut le prix du ticket !

Marvel contre DC Comics

Après Batman contre Superman, voici donc Captain America contre Ironman. Deux histoires étonnamment similaires, où l’on retrouve 1/une lutte fratricide entre deux top héros aux profils pourtant diamétralement opposés ; 2/des super-héros rejetés par les civils ; 3/un monde qui frôle le chaos. C’est beau comme une présidentielle Clinton/Trump. Le filon mériterait d’ailleurs d’être creusé… un autre jour peut-être.

Mais puisque le magazine The Playlist nous commande d’Oublier Batman V Superman… eh bien on se passera de comparaison !

Civil War est-il vraiment le meilleur des Marvel ?

Si l’on en croit les stats de Rotten Tomatoes, c’est un grand “oui” ! 100 % d’avis positifs pour son traitement des questions politiques et morales, la présence du très swag Black Panther et, surtout, son Spider-Man DeadPoolesque à l’humour smart-ass et la logorrhée finaude (cf cette vidéo de “Spider Jackson”).

On se sent presque en pleine #NuitDebout, à choisir entre la Motion A présentée par Tony Stark (accepter de signer les Accords de Sokovia qui soumettront les Avengers aux décisions des gouvernements) ou la Motion B de Captain America qui refuse de se soumettre. Je mets aux voix ! The Wrap a même inventé pour l’occasion le concept de “films d’action sérieux” où l’on ne fait pas que frapper sur des villains

Pour autant, on reste dans un Popcorn Movie à base de combo humour-action, fun, vannes et explosions. On vient pour du grand spectacle, on en bouffe 2h30 d’affilée jusqu’à plus soif (ou plutôt faim). Un échantillon ? Une longue séquence sur un tarmac d’aéroport où chacun va laisser libre court à ses pouvoirs et sa fureur. Chérie, oublie pas les boules Quiès !

Disney m’a tuer

Pour autant, comparé à la BD, la team de héros du film reste très réduite, et tout ce qui faisait la force et la radicalité du scénario original a été gommée par Disney  – politiquement correct oblige. La rivalité Iron/Captain ne naît donc qu’après une heure de babillages, sous la forme d’une vendetta pataude. Dommage Eliane. 

On conseille aussi de se munir de comprimés de Mercalm, pour s’éviter la mal de mer tant la caméra est secouée lors des scènes de baston et le montage est haché. Ajoutons que c’est pas vraiment le film rêvé pour emballer bobonne… l’unique romance du risquant de vous laisser tout deux aussi excité qu’après un discours de Christine Boutin.

Au final, une seule question s’impose : et si on lisait aussi (voire plutôt) la BD et je dirai même plus… LES BD ?

Lire aussi : AntMan, pire héros qu’AquaMan ? et 10 trucs que tu dois abso-lu-ment savoir sur Superman