EHS (électro-hyper-sensibilité) : retenez bien ces 3 lettres, elles peuvent vous rendre riches !  

Envie de toucher 800€ d’alloc’ handicapé (AAH) par mois et sans souci ? No problèmo ! Suffit de te déclarer hypersensible aux ondes électromagnétiques… 

Les symptômes de ce mal du 22ème siècle ? Des problèmes de concentration, des céphalées et une constipation. Avec un bon médecin comme la sécu les aime, tout le monde peut se plaindre d’hypersensibilité… et empocher le pactole ! Merci qui ? Merci l’assurance maladie. La SÉCU, ça craint, en abuser, ça coûte rien !

Les futures cohortes d’électrosensibles invoquent déjà  la montée en puissance des nouvelles technologies qui envahissent notre quotidien ! PC, smartphone, wifi, TV, télécommande, radio réveil ! Nous sommes cernés ! J’en ai déjà les oreilles qui bourdonnent ! Vite, une indemnité pour me soigner !

Pas un moment de répit : les ondes sont partout, dans la rue, les cafés, les restaurants, les bibliothèques, les parcs et même les wécés ! On peut plus aller tranquille j’te dis !

Heureusement qu’un gentil juge a décidé de nous dédommager des préjudices causés par notre allergie au wifi ! Surtout que les fameux symptômes – notamment la pousse d’un baobab dans le creux des main – empêchent de travailler !

Persiste un tout petit souci… il n’y a PAS de critères diagnostiques clairs pour ce problème. Il s’agit d’un “trouble auto évalué” qui n’a AUCUN fondement médical.

Et donc 800€ d’AAH !?! Et la marmotte, tu sais où elle te l’met le chocolat ?

Beaucoup de méchants scientifiques évoquent l’effet “nocebo”, synonyme d’auto-persuasion. Cet effet est d’autant plus important qu’il s’auto-alimente : plus y’a de fous, plus y’a de fous. 

Actuellement, seul le Centre australien pour la recherche sur les effets électromagnétiques s’est mis en quête d’une réponse. En espérant donc qu’un juge sensé aura l’intelligence de contredire cette décision en appel. Et vive la France !