« Emballé c’est baisé ! » m’a dit un inconnu qui mérite de le rester. L’idée de cet article m’a sauté au cerveau en matant un clip de Julio Iglesias.

Leçon 1 : on drague pas n’importe où. Certains lieux sont à privilégier, comme la piscine, le bureau, les salles d’attente, trains, avions, terrasses de café, boites de nuit, parcs, boutiques.

macho-auf

Leçon 2 : il y a un temps pour draguer. La plage horaire de drague efficace peut être établie, en semaine, entre 19 et 21h et, le week-end, de 14 à 21h puis de 22 et 2h du matin.

Leçon 3 : on ne drague pas en public. Il faut s’assurer que les oreilles (peut-être indiscrètes) soient éloignées d’au moins un mètre de lieu de l’intervention.

Leçon 4 : quel style vestimentaire adopter ? Ne soyez jamais mieux habillé qu’une femme. Fini donc le style métrosexuel. Privilégiez le style James Dean : T-shirt (ou polo) propre et repassé, jean, chaussures nettoyées.

james-dean

Leçon 5 : parler… d’elle. Bornez vous à décliner, progressivement vos prénom, profession et hobby principal. Puis, contentez-vous de lui poser des questions et ne répondez à ces questions que par une autre question. Le sujet de chaque question doit systématiquement être « elle ».

Pour finir, voici un exercice de cas pratique à réaliser dans la semaine.

Enoncé : brancher un individu de sexe opposé à la terrasse (non bondée) d’un café, un Samedi, vers 14 heures, vétu en style Preppy. Vous avez le droit de mentir, au choix, sur votre âge OU votre profession. Je veux votre rapport sensuel sur mon bureau à 8 heures lundi prochain.

A propos de l'auteur

Chroniqueur/Pigiste, spécialiste Société&Médias

Articles similaires