C’est ce que tu diras peut être à ton boss le jours où ton PetScan bi-annuel remboursé dévoilera une petite tumeur du côté de tes poumons ou de tes seins (pour Mme Et Mr) ou de ta prostate (pour Mr). 

Il y a fort à parier (et investir) que les 20 prochaines années verront l’éradication du cancer, et avec elle l’émergence d’un homme (quasi)immortel, mais surtout libéré de ses angoisses existentielles et désirs de vie saine (ce qui arrange fortement l’industrie agro-alimentaire). 

Pour l’heure, le cancer est un serial killer contre lequel seule les chimios et les radiations sont efficaces. Mais ces thérapies ont le même défaut qu’une frappe de drone : tout dézinguer à l’aveuglette. 

Mais bientôt, la “thérapeutique ciblée” – sorte de frappe chirurgicale – touchera uniquement les cellules cancéreuses, évitant les inconvénients plutôt ultra-violents des remèdes actuels.  

Ces thérapies ciblées seront notamment administrée via des nanomédicaments comme le Doxil, le Caelyx ou l’Abraxane, ou encore par ablation thermique (laser, cryothérapie, ultrasons). Et ça n’est pas de la Sciences Fiction : ces méthodes sont déjà sur le marché. Suffit de les généraliser.  

Et y’a encore mieux ! Qui dit mieux que de guérir du cancer d’une simple piqûre ! Des chercheurs ont développé un vaccin thérapeutique anticancer : l’Universal Cancer Peptide, pour détruire la “télomérase”, l’enzyme qui rend les cellules cancéreuses immortelles. 

Mais le must sera de porter la “Nanoparticle Phoresis” de Google : un bracelet capable de cibler les cellules cancéreuses et les détruire.

Alors oui, on sait, avec ça tu vas avoir encore plus de mal à arrêter de fumer ! 

Désolé…