Ceci est un entretien fiction, toute ressemblance avec la réalité ne serait imputable qu’à cette dernière.

Zinc : Mr Bond, James Bond, merci de nous accorder cette interview entre deux michionns. Mercredi dernier  vous sauviez une énième fois le monde. Mais voilà que les terroristes attaquent de nouveau Paris !

James Bond : C’était malheureusement prévisible. On peut dire qu’ils étaient organisés : ils ont agit de concert (british humor) ! Maintenant ils se sont éparpillés dans la nature (re-british humor). Je veux d’abord dire qu’en tant que queutard alcoolique et fumeur je me sens très proche des Français. Je me permettrai juste un conseil pour l’avenir : équipez la DGSI d’Aston Martin et d’Oméga, vous verrez, ils seront beaucoup plus motivés !

Zinc : Pouvez-vous nous donner votre regard de pro sur les dernières mesures prises par le gouvernement ?

James Bond : L’Etate d’urgence ? Pour ma part je fuck les humain rights. J’ai un permis de tuer. C’est vrai, la ripost’ de votre Président est impressive. Mais il vous reste à construire un Guantanamo Français sur l’île de Ford Boyard. La torture, y’a que ça de vrai !

Zinc : D’après vous, DAECH est-il plus dur à battre que le SPECTRE ?

James Bond : Ces deux organisations sont des pieuvres qui ont des tentacules partout. Mais les vilains du Spectre sont quand même moins tarés et plus éduqués que ces débiles d’islamistes. Surtout, les meufs de Daesh sont super moches. Et ça c’est dommage. Et puis, Daesh reste une organisation très difficile à infiltrer car toute nouvelle recrue subi un bizutage assez particulier…

Zinc : Ah bon ? Dites m’en plus !

James Bond : Top sicrett.

Zinc : Allez je vous offre un Vodka-Martini

James Bond : Au shaker, pas à la cuillère please. D’accord ! Selon certaines rumeurs, tout nouveau moudjahidine est séquestré, violé par les fesses et endoctriné jusqu’à ce qu’il soit totalement soumis à ses geôliers. Ça peut durer un certain temps. Ensuite, il est initié : envoyé au front dont 50% ne reviennent pas. Vous comprenez pourquoi je n’ai pas beaucoup de collègues volontaires pour une mission d’infiltration à Raqqa ?

Zinc : Et une bonne grosse mission d’élimination sur le terrain, par les forces spéciales ?

James Bond : Ah je ne sais pas, il faudrait demander à Rambo. Même lui je crois qu’il a renoncé ! Bon alors, il vient se drink ? Je vais quand même vous donner une idée pour vous débarrasser définitivement d’Isis.

Zinc : Ah oui ?

James Bond : Vous faites péter une fucking bombe chimique au milieu de leur capitale ! Mais personne ne doit savoir que c’est vous. Suffira de dire que c’était LEUR bombe qui a sauté par erreur. Que vous aviez des espions au courant etc… Bref que c’est leur faute (il frappe ses mains comme pour les nettoyer).

Zinc : Mais ça tuerai femmes et enfants, c’est ignoble ! Ça pousserai des milliers de gens au Djihad en réaction !

James Bond : Ah les Français… Trop bon, trop con ! (le cocktail arrive). This is the end my friend !