Nous sommes allés à la rencontre de Capucine Narcissea, blogueuse mode de renom qui fait s’affoler les compteurs de touitter à chacune de ses interventions.

ZincMag : Il n’y a pas si longtemps vous vous êtes clashée (chamaillée) sur touitter avec une blogueuse britannique très en vue depuis 4 ans sur les réseaux. Martina Lobster s’en est pris à violemment à vous en ces termes : « you miserable little cunt ! You’re nothing, Marc is the man ». La phrase qui vous a attiré ses foudres est la suivante : « The Stane Smithe addicts knew it much more earlier… sorry Marc ». Pourriez-vous nous expliquer ?

CN : Pour faire simple, un article est paru dans Vany Tifer disant que Marc-Jacques Zob était à l’origine du retour des Stane Smithe. J’ai juste tenu à remettre les pendules à l’heure : c’est moi qui avais annoncé la première le retour des Stane Smithe pour 2014 ! Maintenant, Martina est à la traîne sur touitter depuis un an. Hé Martina! Tu as combien de followers dis moi?… 90000?… J’en ai 150000… non 150120 ! J’en ai 120 de plus qu’au début de l’interview tu vois ! Il y a beaucoup de ‘wannabe’ et de ‘haters’ sur les réseaux sociaux. 

ZincMag : Vous n’avez pas que des ennemis heureusement. Vous comptez même Pharelle Williamsorin, Catherine Deuxneuves et Chloée Delavignette parmi vos followers. 

CN : Ce sont même des amis. Nous nous sommes vus au dernier défilé de Jason Membré.

ZincMag : Quelle est votre actualité?

CN : Oula! Mon agenda est plein jusqu’à l’année prochaine. J’ai un énorme projet en cours mais je ne peux pas encore trop en parler… disons qu’il est question de vêtements griffés à mon nom! Je suis aussi en train de finaliser une collection capsule en partenariat avec le créateur de mobilier Thomas Calebute. Il s’agit d’une série de dessous de plats en pinces à linge recyclées. Je pense que ça va être le ‘It’ objet déco de l’été. Sinon il y a des amis qui m’ont demandé de réaliser la pochette de leur premier album. ‘The Delphinarium’. Ils font une pop electro sucrée habillés en Arlequin cuir mais avec des épaulettes et des platform shoes. C’est vraiment rupturiste. Ils ont su injecter l’énergie des 80’s dans une musique disco créole. On m’a aussi invitée à jouer au ‘Berghain’ (célèbre lieu des nuits interlopes berlinoises) fin août.

ZincMag : Quand vous dites ‘jouer’, vous voulez dire que vous jouez en live? Vous serez accompagnée de musiciens?

CN : … Je mixe… Je passe ma sélection musicale du moment, mes coups de cœur. Et puis il y a le quotidien. Des coursiers passent 4 ou 5 fois par jour pour m’apporter des chaussures, des robes, des objets de déco, blablabla… Mais je peux pas accueillir toute la misère du monde chez moi! (rires). Autrement, demain je pars à L.A. pour 3 jours, invitée par Felix Vandeprout; un designer Hollandais, dans son nouveau Palace « confidentiel » pour des stars qui aiment l’anonymat. Je me challenge à chaque foi. C’est galvanisant.

A propos de l'auteur

Articles similaires