Nouvelle destination bobo, Marseille n’en reste pas moins une étrange cité, aux coutumes insolites et au parler fleuri. Les franciliens sur le départ, attirés par les prix de l’immobilier et des courgettes du marché des Capucins, ont même à leur disposition des guides, à l’instar de ce Manuel de survie commis par les Cassely père & fils, indispensable pour différencier la cagole de la bimbo, gérer le code de la route à la marseillaise, parler de l’OM sans RIEN y connaitre, trouver du taf sans piston, etc.

Mais il n’est nul besoin de s’exiler sur la planète Mars(eille) pour en faire briller le soleil et chanter les grillons au quotidien. Voici d’ailleurs 20 expressions de (presque) tous les jours, mais aussi ébouriffantes que le mistral, capables de faire de vous un être délicieux, plein d’humour et d’esprit. N’hésite pas à les copier-coller dans ton smartphone ! 

1-“Adieu la valise et le sac à main” (tout est perdu). 

2-“Ce mec est si radin, on dirait qu’il a des oursins dans la poche !

3-“Arrête de me raconter des cacarinettes !” (des fables)

4-“Mon directeur est un cague-aux-brailles !” (un petit merdeux)

5-“Cette fille croît avoir la classe, alors qu’elle est habillée comme un Caramentran !” (vêtue de façon ridicule).

expressions marseillaises, parler marseillais

6-“Sylvie et Luc ? Ils passent leur temps à casser les tarraillettes !” (à s’engueuler, casser la vaisselle).

7-“Désolé, mais tes nouvelles Snikers, ce sont de vraies esquiche-merde !” (des écrase-merdedes chaussures mal foutues).

8-“Tu le dis pas à ta femme, mais son gratin était un peu estouffe-garri !” (aliment dur à avaler).

9-“Je sors d’une réunion avec le nouveau DRH. Putain, quel gonfle-bouffigue !” (quelqu’un de particulièrement ennuyeux)

10-“Bon, les gars, si on veut tenir la deadline, il va falloir se lever le maffre !” (se casser le cul)

11-“Papa, Maman, j’ai faim !” “Eh bien, mange ton poing et garde l’autre pour demain !” “T’es pas gentil ! J’ai faim !” “Alors, tu n’as qu’à manger ton pied et garder l’autre pour danser !”

12-“On va au resto ce soir ?” “Désolé, mais je suis a payolle ce mois-ci !” (je suis fauché).

parler marseillais, expressions marseillaises13-“Ah, ce gosse, il est con comme son père !” “Eh, tu sais, un pin ne fait pas de chichourles !” (tel père tel fils).

14-“J’en ai marre de tous ces rasquelubes qui jouent les chefs !” (avortons, caïds).

15-“Si un jour il pleut de la soupe, tu seras le seul avec une fourchette !” (tu n’as vraiment pas de chance) 

16-Ne dites plus “va te faire enculer”, c’est vulgaire. Dites plutôt : “va te faire opérer, va te faire escoundre, va te faire une patrouille, va te faire peindre, va te faire téter les yeux, va te faire sucer les dents“. Ou bien, tout simplement : “Va te cacher !”

17-“Chaque toupin trouve sa cabecelle” (chacun trouve chaussure à son pied).

expressions marseillaises, parler marseillais
18-“Tu te souviens de quand Juppé était Premier ministre ?” “Ah ! mais ça, ça remonte au temps où Mathusalem était facteur aux Aygalades !”

19-Sur le marché, face à la maraîchère : “Oh, Zize tu me le fais à combien le kilo de patates ?” (zize : façon amicale d’interpeller une femme).

20-“Oh zé, qu’est-ce que tu fais là?” (oh l’ami !). On peut aussi dire : “oh, garri !” ou “oh, jeune !”

[wpdevart_like_box profile_id=”397214427125210″ connections=”show” width=”900″ height=”165″ header=”small” cover_photo=”show” locale=”fr_FR”]

Lire aussi notre analyse sociolinguistique d’à la « wanagain bistoufly »