Sarko admire les Républicains… US. C’est bien connu. Atlantiste, à fond storytelling de SpinDoctors, Ray-Ban Aviator, T-shirt NYPD, chevauchées Ranchos camarguaises, garden partyz, yachts, Disneyland, JackieKennedysation de sa (ses) femme(s) et la méthode Bush (coalition de toutes les droites autour des questions de société).

Son rêve américain est si fort que son principal collaborateur de début de mandat, le Sarkoboy David Martinon, tombé en disgrâce après son échec à Neuilly, demanda un poste de consul… à Los Angeles.

Puis, ce fut le tour de son ex-femme, Cécilia Attias, de rejoindre New-York. 

Aujourd’hui son dernier fils, Louis, veut prendre la nationalité américaine pour… rejoindre la Navy ! Le jeune élève-capitaine de l’académie militaire de Valley Forge semble appelé à s’installer définitivement outre-Atlantique. 

Si, comme le laissent penser les psys, sa relation avec son père, Pal Sarkozy, guide toutes ses actions, peut-être faut-il chercher dans le choix des “Républicains”, sa volonté de réaliser le souhait le plus cher d’un père qui déclarai à VSD en 2008 : « J’aurais été vraiment fier si l’un de mes fils avait été président des États-Unis. »

Next-Step : renommer l’hexagone les États-Unis… of France ! 

louis-sarkozy-soldat-usa