Face à la radicalisation, l’Etat est aussi désemparé qu’un parent dépassé par son ado. Le Dr No, psy, prodigue conseils et solutions concrètes.

Parfois, la tentation est forte de se venger sur la communauté arabo-musulmanne. Depuis Vendredi, certains ont même basculé du côté Marine de la force. Dans les bureaux comme ailleurs, une minute de silence a été observée. L’occasion de lancer quelques discussions de couloir. Une question majeure se pose alors aux Républicains et progressistes : comment s’expliquer avec un néo-facho ?

Le Dr No, neuropsy et spécialiste du développement de la connerie, te fournit quelques conseils et plusieurs propositions concrètes !

Zinc : Faut-il obligatoirement écouter l’avis des fachos, ne peut-on pas juste leur dire “ta gueule” ?

Dr No : Il faut toujours les écouter, ces gens ont souvent besoin de vider leur bile avant d’entamer une conversation. Même s’il y a bien sûr la difficulté de parler aux plus cons, qui n’ont pas la même compréhension du monde que toi. Ensuite, il est indispensable de s’accorder avec eux sur ce qu’est Daesh. Daesh n’est pas musulman. Il n’a pas de religion. Ces terroristes n’ont pas de religion, car « religion » signifie “relier les gens entre eux” et pas tuer.  Le problème n’est pas l’islam, mais l’inculture. Sortir le problème du champ religieux c’est l’étape première numéro 1.

Zinc : Et si on y parvient ?

Dr No : Alors le plus gros est fait. Faut savoir que le neo-facho est avant tout mû par la peur. Il faudra lui montrer que voter FN ne diminuera pas sa peur. Ça ne fera qu’empirer les choses et il aura encore plus peur.

Zinc : Comment ça ?

Dr No : C’est simple : taper aveuglement sur les musulmans ne fera que pousser d’autres jeunes à la radicalisation. C’est bête à dire, mais ces terroristes sont avant tout en crise d’identité. Des jeunes en crise d’adolescence. Il faut prendre cet exemple : on a tous été ados ou parents d’ados. La France est aussi désemparée aujourd’hui qu’un parent dépassé par son ado. Que faire quand un ado insulte ses parents, se drogue, devient violent ? Que DOIT faire le parent pour restaurer son autorité et la paix dans le foyer ? Lui casser la gueule ? L’enfermer dans sa chambre jusqu’à ce que… ? Ne rien dire ? Lui prendre tout ce qu’il a (argent de poche, jeux, portable…) ? Non ! Face à un ado en crise, tout parent, prof ou psy expérimenté te dira : il faut l’écouter, lui montrer ton amour et fixer des règles claires. L’écouter pour qu’il lâche son secret. Le secret qu’il cache derrière sa violence. Le secret qu’il fuit en  rejoignant Daesh (90% partent pour raisons personnelles et non idéologiques). Voici ici un manuel de survie pour parents d’ados… pour ceux que ça intéresse.

Zinc : Et que proposes-tu concrètement ?

Dr No : Pour renouer le dialogue, on peut organiser un grand débat public en prenant le contre-pied total du débat sur l’Identité Nationale de 2009. Du genre “Construire ensemble la République de demain”. Je sais qu’on va me taxer de bisounours. Mais si tout le monde y est VRAIMENT associé, cela peut reconstruire quelque chose. Renouer le dialogue. En même temps, il faut leur montrer qu’on les laisse pas tomber en appliquant VRAIMENT le “plan Marshall” des banlieues à coups de milliards pour en finir avec les ghettos. Le BTP est au plus mal, ils n’attendent que ça ! Enfin, l’Etat doit établir une règle simple et claire : le Salafisme* est interdit en France. Dans les mosquées, les librairies, sur internet, etc… Ce dernier acte va être mal vécu par certains. Je ne suis même pas sûr que ce soit légal. Mais l’Etat ne doit pas avoir peur de jouer le mauvais rôle et doit obtenir le soutien des représentants du culte musulman.