Les vagues de pollution subies par Paris, et de manière plus prononcée par Pékin ou New Dehli, ne datent pas d’hier. Lors de l’hiver 1952, plus de 10 000 Londoniens ont perdu la vie après le Great Smog, un brouillard tueur, qui a recouvert la capitale britannique cinq jours durant. Lire la suite sur la Zephyrmag.

A propos de l'auteur

Chroniqueur/Pigiste, spécialiste Société&Médias

Articles similaires