Quel est le point commun entre Trump et Marine ? Car, oui, il y en a un : on ne les attendait pas, on ne s’en méfiait pas, on ne les a pas vu venir. Ça fait donc 3 points communs. Tu as lu son programme ? Jette un petit coup d’oeil : ça va te rappeler quelqu’un !

1

Une première chose frappe dès qu’on commence à creuser : tu ne peux accéder à son site web qu’en cliquant sur un Captcha prouvant que “tu n’es pas un robot”. 

2

Cette page symbolise à elle seule la pensée Trumpienne : fermer les portes et les fenêtres, des barrières partout, bloquer l’entrée et les issues, pour éliminer tous les nuisibles, les malwares de la société, les indésirables. Prouve que tu es un bon américain, et tu seras le bienvenu… Tu n’es pas encore sur son site que tu flippes déjà. Ambiance.

Passons aux choses sérieuses, si on peut dire. Commençons doucement, par la boutique de goodies… des tshirts, des pin’s, des drapeaux, des casquettes, rien de plus banal, sauf… ça : 

3

Mais j’avoue ne pas savoir quelle conclusion politique en tirer. Rendez-vous donc dans la section Positions. Premier choc : la simplicité du programme. 5 propositions, pas plus. ça change des 110 propositions fourre-tout des programmes français. On peut les traduire (grossièrement) par 1-Niquer la Chine, 2-Aider les vétérans, 3-Moins d’impôts, 4-Un flingue pour tous, 5-Stop à l’immigration. Pigé ?

On continue à creuser. En se posant la question : ces idées existent-elles chez nous ? 

La Chine = on bloque ses exportations aux US, on les surtaxe, on renégocie un deal, on rapatrie les usines, on réindustrialise le pays. C’est quasiment le même programme que celui de Marine le Pen ou de Mélenchon face à l’Europe. On sort, on ferme, on passe en force. 

Les vétérans = bon ça en s’en fout, on y comprend rien, on en a pas, c’est une cible électorale locale. Zappe.

Justice = 5 années de prisons incompressibles pour tout délit/crime commit avec une arme (c’est le Project Exile). Chez nous, on appelait ça les peines plancher, que Le Pen et Sarkozy promettent de rétablir. C’est le meilleur moyen de remplir les prisons privées pendant 5 ans, garanti ! Autre idée : enfermer préventivement les fous furieux. Là aussi, c’est quasiment appliqué en ce moment même, via les assignations préventives à résidence de l’Etat d’urgence, avec l’assentiment d’une majorité de Français ! Il en termine avec le droit de porter une arme… ce qui n’intéresse pas (encore) les Français, mais plaît beaucoup à la NRA qui le finance généreusement.

Impôts : suppression totale des impôts pour la classe moyenne (>25 000 dollars/an), simplification de la loi fiscale (4 tranches au lieu de 7), un impôt sur les sociétés plafonné à 15%, la suppression des droits de succession, et 10% de rabais fiscal pour toute personne qui rapatrie son argent de l’étranger pour l’investir aux US. Alléchant, non ? Il compense le manque à gagner par… la la suppression des niches fiscales pour les riches et la réduction drastique des dépenses publiques. Est-ce réaliste ? Tout le monde s’en fout ! Je sens qu’il va inspirer beaucoup de monde. 

Immigration : l’immigré latino est une menace. Il serait responsable du chômage, de la criminalité, de la hausse des dépenses publiques. La solution ? Construire un mur à la frontière mexicaine… et faire payer le Mexique ! Sinon, les US prendront des mesures de rétorsion économique. Et bim. Dans le même temps, on pourchasse et renvoi chez eux les clandestins : doublement de la police aux frontières, renforcement du contrôle des travailleurs clandestins, renvoi des criminels étrangers dans leur pays (ça s’appelle la “double peine”), un traqueur sur le VISA (s’il expire sans que l’étranger soit reparti, on vient le chercher et l’emprisonne), quotas restrictifs de migrants économiques, fin du droit du sol, préférence nationale dans le recrutement, réduction de l’accueil de réfugiés. On croirait lire Marine Le Pen dans le texte, non ?

Nous y voilà. Tu as compris. Trump n’est pas plus fou que Marine, et vice-versa. Il y a fort à parier qu’elle s’inspire à fond de sa campagne pour 2017… car internet “a donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui, avant, ne parlaient qu’au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu’aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel”. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Umberto Eco.

Une réponse

  1. Trump : non, son programme n’est pas plus...

    […] Quel est le point commun entre Trump et Marine ? Car, oui, il y en a un : on ne les attendait pas, on ne s’en méfiait pas, on ne les a pas vu venir. Ça fait donc 3 points communs. Tu as lu son programme ? Jette un petit coup d’oeil : ça va te rappeler quelqu’un !  […]