Les CGPI, une armée de travailleurs indépendants prend le relais des banques, avec des solutions d’épargnes plus performantes et personnalisées. Assiste-t-on à l’uberisation de la banque ?

Une impersonnelle salle de réunion d’un hôtel francilien. Autour de la table, une dizaine de participants BCBG. Une moitié de jeunes diplômés en galère. L’autre, d’anciens banquiers au chômage ou retraités. Face à eux, Denis (*), la soixantaine, physique de rugbyman, ancien DRH d’un club de sport, reconverti il y a neuf ans dans le Conseil Patrimonial. Huit heures durant, il va dérouler à son auditoire un PowerPoint de “Formation Initiale Découverte”, alternant slides colorées et films d’entreprise aux messages à caractère informatif.

Mon coach financier

“Alors, c’est quoi un CGPI ?”, démarre Denis… lire la suite sur Les Echos !