Fêter l’Aïd-El-Kebir sans manger de mouton. C’est le choix d’amis, musulmans et végétariens, dont j’ai partagé la soirée. Adeptes du bien manger et critiques envers sur l’industrie du halal, ils voient, dans le végétarisme, une pratique plus progressiste et rigoureuse de leur religion.

Ce soir, chez Mehdi, on fête l’Aïd entre végétariens. Pour cette occasion, il a invité deux couples d’amis (Samia et Rachid, Romane et Abdel). Dans les assiettes, pas de mouton, mais un copieux plat d’épinards à la marocaine avec une salade de pois chiches, «pour les protéines», accompagné de haricots blancs et d’un pain spécial fait maison… lire la suite sur vegemag.fr

A propos de l'auteur

Chroniqueur/Pigiste, spécialiste Société&Médias

Articles similaires