Pour beaucoup d’entre nous, la carrière de SlimShady s’est autodétruite en 2002, peu après le film “8 miles“. Et pourtant, Eminem est toujours là… il est même l’artiste comptant le plus d’albums vendus aux États-Unis durant la décennie 2000–2010 dans la catégorie hip-hop !

La chute

Au début du 21ème siècle, il menaçait de mort George W. Bush et changeait la couche de 50 Cent. Deux ans plus tard , son groupe, D12, sort un album studio qui aura son petit succès. La même année il se paye Michael Jackson “le pédophile” dans Just Lose It. En 2005, alors que tout le monde croit le rapeur de Détroit sur le déclin, il balance un best of intitulé Curtain Call : The Hits, puis une compil (The Re-Up). Il crée sa fondation caritative, la Marshall Mathers Foundation, qui vient en aide aux jeunes défavorisés de Détroit. Mais, dépendant à la méthadone, au Valium et à la Vicodin – il aurait carburé à cocktail de 40 pillules par jour – il annule ses tournées et se fait hospitaliser en 2008 pour problèmes cardiaques. Il en profite pour écrire sa bio : The Way I Am

Retour en grâce

En 2009, avec l’aide du Dr Dre, son mentor, il sort l’album Relapse (Rechute), redorant son image de rappeur white trash et bad boy homophobe. La chanson We Made You fait un carton. Ce succès lui ouvre les portes de la cérémonie des MTV Movie Awards, où il s’allie secrètement au comédien Sacha Baron Cohen, lequel descend dans le public en costume d’ange et se retrouve entremêlé avec le rappeur. La même année, il rafle le Grammy Awards de la « meilleure collaboration de rap » avec Dr. Dre et 50 Cent pour Crack a Bottle.

En 2010, il pond son 7eme album solo, intitulé Recovery et termine (encore) à la première place des charts US (ce sera l’album le plus vendu cette année là !). Il fait donc l’ouverture des MTV Video Music Awards, est sacré « Hottest MC in the Game » par MTV. Eminem devient alors la personnalité la plus populaire sur Facebook, avant Rihanna, Shakira, Justin Bieber et même Michael Jackson !

Le saviez-vous ? Eminem a sa propre station de radio : Shade 45 !

Toujours là

Après deux années de silence laborieux, durant lesquelles il fait tourner son Label, 2013 voit le grand retour de Slim Shady, dans l’album The Marshall Mathers LP, dont le single Berzerk fait un carton. Le boulimique de travail enchaîne sur un album-anniversaire intitulé Shady XV pour fêter les 15 ans de son label Shady records. En 2014, il balance le 1er single de l’album, chanté en duo avec Sia : Guts Over Fear.

En 2015, il est pressenti pour tenir le rôle titre du film La Rage au Ventre dont il produit la bande originale et interprète les deux premiers singles, avant de ses désister au profit de Jake Gyllenhaal. Et c’est ici que l’on perd sa trace….